Prochaine étape après les chutes d'Iguazu, Buenos Aires, capitale de l'Argentine et troisième plus grande ville d'Amérique Latine après Mexico City et Sao Paulo. Elle est également la seconde ville la plus visitée après la capitale mexicaine (devant Rio !) d'Amérique Latine.

Partons cette fois ci de l'aéroport argentin des Cataratas d'Iguazu, deux petites heures de vol sur un Embraer E195 d'Aérolineas de Argentina ! Parfait pour moi que de voyager sur cette compagnie de l'alliance Skyteam, en plus d'avoir droit à un cumul de miles à 100% sur mon trajet, ca me fait un vol qualifiant de plus ! 

L'avion est à l'arrivée d'El Calafate et se présente en porte 2 du petit aéroport d'Iguazu Cataratas. 

Je suis le seul passager à embarquer en SkyPriority et à rejoindre mon siège situé coté hublot afin d'avoir une vue sur les chutes d'eau pendant la phase de décollage ! Les avions n'ayant pas le droit de survoler les chutes d'eau d'Iguazu, il faut se placer à gauche dans l'appareil pour avoir une vue sur ces dernières lors des décollages depuis cet aéroport. Cette règle n'est pas applicable à l'aéroport situé coté brésilien

Survol de l'Argentine où nous aperçevons le fleuve Uruguay séparant les deux pays.

Deux heures de vol donc jusqu'à l'aeroparque de Buenos Aires (l'aéroport du centre réservé aux vols intérieurs de l'Argentine). Nous approchons B.A avec le delta du Parana 

Et les premières vues sur la banlieue de la capitale Argentine

Le bus Aérolineas de Argentina permet de rejoindre l'Aeroparque jusqu'aux gares de Retiro et d'autres points de la ville, mais pour ma part je vais longer le Rio del plata, y déguster quelques spécialitées locales avant de prendre un train de banlieue depuis la gare de Saldrias. 5 petites minutes de trajet seront nécessaires jusqu'à Retiro. Ci-dessous, le sympathique batiment de l'association des pêcheurs du Rio del Plata 

Puis embarquons à bord d'un train de banlieue 

Après avoir signé les pétitions en faveur du maintien du chemin de fer dans le pays et avoir échangé dans un espagnol approximatif (l'Anglais est inutile ici), nous sortons de l'une des trois gares de Retiro et nous tombons sur ce Totem Indien au coeur de la place Canada

Sur la place d'a coté, "la Torre Monumental", qui est une horloge donnée par la communauté britannique en 1916 pour célébrer l'indépendance du pays. 

Il fait beau, c'est une chose rare pendant ce séjour en Amérique du Sud, nous allons donc en profiter un maximum, on ne sait pas ce que le temps nous réserve demain. 
Découvrons le centre culturel Kirchner, ouvert à l'été 2015 dans un ancien bâtiment de la Poste argentine, il est le plus grand centre culturel d'Amérique Latine. Il comprend deux terrasses sur le toit, 5 auditoriums pour des représentations théatrales ou des concerts, 40 salles sur 6 étages présentant des milliers d'oeuvres d'art, 16 salles de répétion. Il fut construit en 1908 et abrita pendant 88 ans les bureaux postaux.

Dans le même quartier, regorge de nombreux théatres et musées

Près de là, la Casa Rosada, est une des résidences du Président d'Argentine. Construite dès 1873, la résidence abrite des appartements ainsi que les bureaux et des services postaux du chef de l'Etat. Classé comme monument historique, le bâtiment considéré comme un des plus beaux de la capitale abrite également un musée relatifs aux divers chefs d'Etat du pays

Face à lui, le monument du General Manuel Belgrano. 

Toujours sur la "Plaza de Mayo", nommée ainsi après la révolution de 1810 qui eurent lieu ici même et de style colonial, le musée national de la Révolution.

Vue sur la "Plaza de Mayo" 

La maison de la Culture

 

Un peu de tension sur la "Plaza de Mayo" dont le palais présidentiel est entièrement cloturé par des barrières et avec de très nombreuses forces de police autour. C'est la même chose autour de la plupart des bâtiments gouvernementaux. 

Siège de la banque nationale Argentine.                                                               

Prenons maintenant le bus 152 pour le célèbre quartier coloré de la Boca 

Comme dans beaucoup de villes dans le monde, les anciens docks sont de nos jours transformés. Buenos Aires n'échappe pas à la règle.

La nuit tombe et avec elle le dernier jour de beau temps à Buenos Aires, il faudra se contenter de la grisaille pour les prochains jours. Dans le quartier Constitucion, l'église "Corazón de María"

Face à elle, la gare ferroviaire desservant notamment la station balnéaire de Plata del Mar (via une correspondance à Temperley, les trains grandes lignes ne desservant plus la gare centrale) sur la côte Atlantique ainsi que la banlieue sud-est de la capitale argentine. 

Le parc Lezama abritant le musée historique national 

Le ministère de l'Agro-industrie sur l'Avenue Paseo Colon

L'université d'ingénierie de la province autonome de Buenos Aires

En ce dimanche, une petite balade dans le plus ancien quartier de Buenos Aires s'impose. Berceau du Tango, c'est aussi un haut lieu pour les brocantes et il y a foule en cette journée. 

Le marché municipal de Buenos Aires dans le quartier San Telmo.

De nombreuses galeries d'art sont également présente cet ancien quartier de San Telmo

Cette ville ressemble quand même beaucoup à celles que j'ai pu voir au Mexique ! Là aussi on peut faire des grillades dans les rues !

Petite touche française dans la capitale Argentine !

Le soir, nous dînerons dans ce quartier afin de gouter les viandes de la Pampa, région agricole d'Argentine au sud ouest de Buenos Aires. Nous ne serons pas déçu par notre part !

L'avenue " 9 de Julio", avenue principale de la capitale argentine avec des arrêts de bus sur des kilomètres ! La grande tour blanche est le "building" du ministère de la Santé.

Perpendiculaire à cette avenue, l'avenue de Mayo qui joint la place de Mayo jusqu'au Congrès abrite de nombreux théatres et autres bâtiments coloniaux qui me rappelent ceux que l'on trouve à Barcelone                     

La place du Congrès avec le congrès national de l'Argentine.

Plaza de la province de Mendoza                                                 

Retour sur l'avenue 9 de Julio et allons direction la place de la République où s'élève l'obélisque de la ville construit en pierre blanche de Cordoba (ouest de l'argentine) en 1936

Le théatre national Colon, une oeuvre d'art architecturale et est considéré comme le 3ème meilleur opéra au monde pour ses qualités acoustiques notamment

A coté du théatre Colon, l'école "Presidente Roca"                                                    

 

Sur l'avenue Tucuman face aux deux bâtiments précédents                                              

Nous terminerons notre petite balade à Buenos Aires dans le quartier à l'ouest de la gare Rétiro avec la Floralis Genérica

La faculté de droit de la province de Buenos Aires près de place des Nations Unies où se trouve la fleur

Et c'est ainsi que s'achève notre petit séjour en Argentine avec un retour maintenant pour Sao Paulo.