A la pointe de la basse californie.

Direction ce jour la pointe sud à San Juan Los Cabos et la fameuse arche qui se jète dans l'immense pacifique. Nous survolons les immenses terres arides du Mexique et l'Aéroport est sur la gauche.Après avoir attérri à Los Cabos, il y a la possibilité de prendre un bus jusqu'à San Juan qui nous mène, en environ une heure, jusqu'à la ville à la boite de la basse californie. A savoir, il est possible de voir dans le Golfe de Californie des baleines car celles-ci viennent y passer l'hiver avant de remonter sur l'Alaska. Nous voyagerons dans ce type de véhicule pour 27 Pesos soit un peu moins de deux euros pour 1 heure de trajet avant d'arriver dans la ville de San Juan Los Cabos à la pointe extrême sud. 

Destinée phare des américains, San Juan Los Cabos est une ville où nous pouvons payer en dollars et où cette dernière se développe à la façon des vills américaines avec des grands "Malls", à savoir de grands centres commerciaux. Mais pour ma part, je viens plus y découvrir l'arche naturelle qui se trouve à la pointe. Pour atteindre celle-ci, il nous faudra utiliser un "Water-Taxi" ou un bateau taxi. Mais avant tout, nous profitons des plages de la côte pacifique :)Retournons au port afin d'embarquer sur un water taxi. Depuis ce point de vue, on peut voir l'urbanisation de la côte ... Quel dommage ...Les phoques se baignent dans le port et ne sont pas à l'abri des nombreux bâteaux. Cette arche naturelle est l'attraction des touristes dans cette région. Une petite plage se trouve à proximité de celle-ci et le coin est idéal pour une passer une agréable journée .L'océan pacifique se déchaîne sur les rochers.

San Juan Los Cabos est une étape indispensable et tellement différente des autres sites au Mexique. En remontant par le nord, il est possible de traverser le golfe en bateau jusqu'à Los Cabos, et ensuite d'y prendre un train " Le Chihuahua Pacifico Express", où vous traverserez pendant 2 jours des hautes montagnes avant d'arriver dans la ville de Chihuahua. Une attraction à faire mais dont je n'avais pas eu le temps cette fois-ci.