Visite à York, Yorkshire.

Aujourd'hui, nous sommes à la confluence des rivières de l'Ouse et de la Foss, dans le nord du Yorkshire, à York. Vieille de plus de 2000 ans, elle est entourée de remparts et  la ville offre de nombreuses curiosités entre ses murs. Fondée par les Romains, elle devient la capitale de la province de "Bretagne inférieure" et plus tard du royaume de Northumbria et Jórvík. Au moyen-age, elle devint un centre majeur de commerce et d'échange de la laine et la capitale de éclésiastique du nord de l'Angleterre. Puis par la suite, le chemin de fer ainsi que l'industrie manufacturière développèrent cette ville. Avec ses 150 000 habitants, elle est de nos jours une ville très touristique pour le charme de celle-ci, ainsi que pour son musée ferroviaire national qui abrite de magnifiques pièces et que vous pouvez découvrir par ici .

Après 2 heures de trajet depuis Manchester environ, me voici donc à York. Rien que le bâtiment voyageur est déja magnifique et annonce la couleur de cette journée.

L'impressionnant bâtiment extérieure montre l'histoire vécue dans cette gare qui est un hub au croisement de nombreuses lignes 

- Ligne Londres - Edimbourg via Newcastle - Ligne vers Scarborough - Ligne vers Leeds - Ligne vers Sheffield - Ligne vers Leeds via Knaresborough.

Prenons la direction du centre-ville dès à présent , en franchissant la rivière Ouse avec les fortifications de la ville grâce au pont "Lendal"

et de loin, nous voyons la majestueuse cathédrale de York communément appelée " Yorkminster". Elle est le plus grand édifice gothique d'Europe du Nord, siège de l'archevèque d'York . C'est une des principales attractions de la ville. Ses dimensions, nous font perdre la tête ! Jugez plutôt !
Longueur hors-tout de la cathédrale : 160 m

Largeur des transepts : 76 m

Hauteur de la voûte : 27 m

Hauteur des tours de façade : 53 m

Hauteur de la tour-lanterne : 60 m
Cette cathédrale renferme le plus grand nombre de vitraux que l'on puisse voir en un seul lieu en Angleterre.

L'intérieur est superbe et vaut vraiment le détour ! Afin de laisser un peu de suspens concernant celui-ci, je vous invite d'aller visiter cette charmante petite ville et cette cathédrale. Des vols depuis la France existent jusqu'à l'aéroport de Leeds. 

Nous allons poursuivre la découverte de cette ville en empruntant les remparts de la ville. Cap au sud !! Sur le chemin me menant aux remparts, nous allons passer devant le " Le St William's College" qui est un bâtiment de l'époque médiévale et qui fut construit pour accueillir les prêtres officiant dans la cathédrale.

Empruntons ensuite la rue Chapter house qui nous mène jusqu'à la maison des Trésors, habitation appartenant au contrôleur des finances de l'Eglise

Afin de rejoindre mes remparts, nous devons traverser le centre ville historique ! Place aux images

et nous voici enfin sur ces fameux remparts qui nous mèneront au sud de la ville

Sur la rivière Foss, des anciennes manufactures montrent l'ancien aspect industriel de la ville

Nous arrivons maintenant dans un autre haut lieu touristique de la ville, à savoir le "Merchants hall", haut lieu religieux dont l'édifice fut construit en 1357. De nos jours, il renferme un musée et des grands halls permettant des célébrations http://www.theyorkcompany.co.uk

En continuant notre chemin, nous tombons sur la tour Clifford. La particularité de celle-ci est qu'elle se trouvait à l'extérieur de l'enceinte du château !

En face de celle-ci, son musée                      

Deux liens intéressants pour en savoir un peu plus sur le château.

http://www.english-heritage.org.uk/visit/places/cliffords-tower-york/

http://www.yorkcastlemuseum.org.uk

La visite se poursuit avec des vestiges de l'industrie de York comme les Woodmills

La visite de la ville serait incomplète sans la "Mansion house" qui est la résidence du Maire de la ville.

De loin, la plus belle ville du nord de l'Angleterre, York vaut le détour même pour un weekend depuis la France avec les compagnies à bas coût qui desservent Leeds.

En espérant que vous avez apprécié cette balade, on se retrouve maintenant au musée national du chemin de fer en cliquant par ici !