Les vins français, réputés dans le monde entier et que l'on retrouve sur les plus belles tables déplacent des millions de touristes chaque année. Dernièrement, les vignobles de champagne ont été classés au patrimoine mondial de l'UNESCO et le train direct Paris-Moscou fait désormais une halte à Epernay !

Nous allons partir à la découverte de quelques vignobles de France dans ce carnet et nous commencerons par Saint Emilion, dans le bordelais.

Nous prendrons un petit autorail qui nous fera traverser les vignes depuis Bordeaux pendant une heure.

Saint Emilion, petit village de 2000 âmes, classé au patrimoine mondial, célèbre pour son centre médiéval, sa gastronomie et son vin. Situé sur de petites collines viticoles, il attire plus d'un million de touristes (pour la plupart des étrangers) chaque année. La gare ferroviaire étant éloignée du centre du village, c'est à travers les domaines que nous rejoignons Saint Emilion.

Enrobé neuf, pas un papier au sol, la commune est au top pour recevoir le monde entier !

Au VIIIème siècle, un moine breton dénommé Emilian choisit cette terre pour ces dernières années. A travers les années, il créa un couvent jusqu'à l'époque médiéval où la ville se développa et fut totalement fermée par des remparts. La Jurade fut instaurée en 1199 par Jean sans Terre, roi d’Angleterre. Ce dernier délégua ses pouvoirs économique, politique et judiciaire, à des notables et des magistrats afin de gérer l’administration générale de la cité. En échange de ces privilèges accordés, l’Angleterre put jouir du « privilège des vins de Saint-Émilion ». Ainsi la superficie du vignoble augmenta avec la notoriété des vins. Leur qualité était soumise au contrôle de la Jurade (par le sceau du vinettier) avant transport vers l’Angleterre depuis le port de Pierrefitte sur la Dordogne. De par son adhésion, en 1379, à l'alliance bordelaise de défense contre les troupes françaises, la ville de Saint-Émilion fut qualifiée defilleule de Bordeaux ; cette alliance favorisa de nombreux échanges commerciaux avec la capitale girondine.

Les bouteilles atteignent des prix records ici à Saint Emilion !

Beaune, capitale des vins de Bourgogne.

Allons maintenant en Bourgogne, du coté de Beaune, célèbre entre autre pour ses hospices mais aussi pour ses nombreuses maisons de négoce. Nombre d'appélations se trouvent tout autour de la ville, parmi les plus prestigieuses de Bourgogne. A partir de 1720, les premières maisons de négoce voient le jour dans la ville, la première étant la Maison Champy. Chaque année depuis 1851, les Hospices de Beaune organisent une vente aux enchères de charité de ses productions, qui bénéficie aujourd'hui d'une portée internationale. 34 monuments situés au coeur de la ville sont classés au patrimoine national.

Basilique de Beaune

Domaine des vins à Beaune.

Hôtel Dieu de Beaune abritant les Hospices.

Maison du Colombier, Beaune

Epernay, Capitale Mondiale du Champagne

Poursuivons notre voyage à travers la France et nous voilà maintenant à Epernay, capitale mondiale du Champagne. En cette magnifique journée d'hiver, après avoir visité la ville de Reims où de nombreuses maisons de champagne ont leur siège, nous allons à Epernay. La région vient d'être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et première conséquence de ce classement, le train international russe Paris - Moscou fait désormais halte dans la ville trois fois par semaine. 

Siège de plusieurs grandes maisons de champagne, ces maisons possèdent des bâtiments architecturaux de premier plan et pour beaucoup classés. La plus grande partie des caves se trouvent sous l'avenue du champagne, et ont une longueur d'environ 110 km. 14 kilomètres sont visitables. C'est l'avenue "la plus riche du monde" avec ces tresors sous terre à 20 voir jusqu'à 40 mètres sous terre. 

La maison Castellane rconnaissable de très loin avec sa tour.

La maison Moët & Chandon 

L'abbé Dom Perignon, après avoir importé des connaissances depuis Limoux dans la viticulture 'aurait' découvert comment faire mousser le vin de champagne. Il n'était pas vigneron, juste abbé et surveillait les vignobles ainsi que le pressoir de son abbaye.

Maison Perrier-Jouet sur l'avenue de Champagne à Epernay.

D'autres maisons sur l'avenue de Champagne. La ville fut incendiée à plusieurs reprises et certaines maisons sont toujours là

Vignobles de Champagne.