L'île de Crête, Κρήτη

Nous mettons aujourd'hui les pieds sur la cinquième île de Méditerranée par sa superficie, rattachée en 1913 à la Grèce et reconnue dans le monde entier pour être le berceau de la civilisation minoenne.

Nous atterrissons donc à La Canée, ancienne capitale de l'île de 1898 à 1971 depuis Athènes avec une compagnie grecque, Aegean Air. 

La Canée (τα Χανιά), dans la partie occidentale de l'île est la deuxième ville de Crête avec 55 000 habitants environ. De nombreuses guerres se sont déroulées sur l'île pour le contrôle de celle-ci, entre les Byzantins et les Turcs. La plupart des églises sont transformées en mosquées et les richesses de la ville sont prises.Les turcs résident principalement dans les quartiers est de la ville, Kastelli et Splantzia, où ils convertissent l’église dominicaine de Saint-Nicolas en mosquée Houghiar Tzamissi. Bien qu’elle ait été bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, La Canée est considérée comme une des plus jolies villes de Crète, particulièrement le vieux port vénitien avec son phare du xve siècle et la mosquée des Janissaires. La plupart des bâtiments ont été restaurés afin de devenir des hôtels, des magasins ou des bars. Cependant, le quartier de la Splantzia, derrière le port et les arsenaux vénitiens est toujours très largement intact et très évocateur de l’atmosphère d’alors. La cathédrale grecque orthodoxe de 1860 est située dans un square, faisant face à la cathédrale catholique romaine. La ville se glorifie de posséder un musée archéologique, un musée de la marine et un musée du folklore, des galeries d’art et de nombreux magasins et tavernes dans la vieille ville. Le marché couvert datant de 1913, basé sur les plans de celui de Marseille, est aux abords de la vieille ville et est populaire aussi bien auprès des touristes que des habitants locaux. Dans la nouvelle ville, on trouve l’université et la mairie.

Vue sur le port de La Canée avec les restes des murs lors des guerres avec les Turcs.

A la sortie du magnifique vieux port de La Canée, le Phare                               

Un ancien fort protégeant la ville de la Canée

Tout autour du port, les batiments arborent des couleurs différentes ... C'est ce qui fait le charme de cette petite ville ! :)                  

Depuis les hauteurs de la rue Akti Kountourioti, nous avons une vue sur le Vieux port et la Mosquée des Janissaries

Le quartier Splantzia et ses rues authentiques 

Cathédrale orthodoxe de La Canée            

Coucher de soleil sur la mosquée des Janissaries avec un bateau d'époque 

Après ce petit tour en ville, c'est l'heure de prendre le repas avec le jus de kiwi et la traditionnelle salade grecque.

Un petit tour dans l'arrière pays de l'île nous permet de voir où est fabriquée notamment une des meilleures huiles d'olive grecque.

L'arrière pays est extrêmement aride, et une chose plutôt originale, de nombreuses chèvres se promènent dans ces magnifiques paysages.

Aux détours de nos promenades, nous tombons sur de magnifiques fleurs ! Les fleurs de Tiaré 

Une petite chapelle orthodoxe sur les bords de la méditerranée à Kato Galatas

La plage ενοδοχείο Γαλαξία