Le Pirée, (ο Πειραιάς / Pireás) port ouvert sur la mer Egée

Le Pirée est le port d'Athènes, situé dans la région d'Attique, sur la côte est du golfe Saronique. Il fait partie de la zone urbaine d'Athènes, à 12 km au sud-ouest du centre de la cité. Ce ne fut pas le premier port d'Athnènes mais Thémistocle est le premier à avoir saisi l’importance du Pirée, tout d’abord pour se construire une flotte significative en cas de nouvelle invasion perse mais aussi pour stimuler le commerce et faire d’Athènes une puissance maritime bien protégée. Au tome V de The Cambridge Ancient History, on peut lire sur Thémistocle : « It was him who was responsible for the new naval base at the Piraeus, without wich her maritime hegemony could not have been maintained ». À la suite de la découverte de nouveaux gisements dans les mines du Laurion, Athènes a en effet les moyens de procéder à des grands travaux de fortifications et de construction maritime et Thémistocle persuade l’assemblée de débloquer ces fonds afin de faire d’Athènes une puissance maritime. Au livre I de la Guerre du Péloponnèse, Thucydide nous explique que Thémistocle « trouvait l’endroit heureusement conformé avec ses trois ports naturels et pensait qu’eux-mêmes devenus marins, ils se trouveraient en bonne passe pour acquérir de la puissance »4. Aussi en 493, lors du premier archontat de Thémistocle, les travaux au Pirée commencent. Les chantiers navals permettent la construction d’une flotte assez importante pour battre les Perses à la bataille de Salamine en 480. Cette victoire persuade les Athéniens de l’utilité d’une puissance maritime ; la ville d’Athènes ayant été détruite par les Perses, ils s’emploient à la reconstruire en la fortifiant et en font de même pour le Pirée qui a quelque peu souffert également de l’invasion perse.

Elle est également la capitale du diocèse décentralisé d'Égée constitué de deux périphéries extérieures à son territoire.

Le Pirée est un des plus grands ports du monde pour le trafic des passagers: il assure aussi bien les liaisons intérieures, desservant les nombreuses îles du pays, que les lignes internationales. Le nombre des voyageurs transitant chaque année par Le Pirée est estimé à douze millions. Le Pirée comporte trois ports, d'est en ouest : Microlimano (anciennement Mounychie, Tourkolimano), Zéa (Passalimani) et Kantharos (Mega Limani, Kentrikos Limenas, Porto Draco) le grand port. C'est de ce dernier que partent les ferries pour les îles. Zéa et Microlimano sont les ports des yachts.

En 1040, le mercenaire varègue Harald, futur roi Harald Hardraada, vint réprimer une insurrection athénienne pour le compte de l'empereur de Constantinople. Il débarqua au Pirée, nommé alors Porto Leone ou Porto Draco. Ce nom lui avait été donné à cause de la statue de lion (ou lionne), peut-être originaire de Délos

Vue sur les bords de mer et les plages.

Au loin, les plages d'Athènes.

Vue sur l'Acropole et le mont lycabettus depuis le Pirée