Visite à Porto

Nous voici arrivé aujourd'hui en gare de " Sao Bento" où nous allons prendre le temps de découvrir cette ville, connue pour son vin, ses monuments et son pont sur le fleuve Douro, le Ponte Luís I. Nous sommes dans la seconde ville du pays, dans le nord de celui-ci où nous allons aller découvrir les merveilles du centre ville dont ce dernier est classé au patrimoine mondial de 1996.

En descendant du Talgo, la première chose qui me surprend est la splendide gare de Sao Bento. Recouverte entièrement de faïences blanches et bleues nommé ici "azulejos".Ces carreaux sont ornés de motifs géométriques ou de représentations figuratives. On les trouve aussi bien à l'intérieur de bâtiments qu'en revêtement extérieur de façade. Cet art s'est d'abord développé en Andalousie au xve siècle, avant de connaître son apogée au xviiie siècle au Portugal.

Sur la face extérieur du bâtiment voyageur, nous retrouvons également les azulejos.

Quittons la gare et allons en centre-ville et découvrons l'église des clercs ci-dessous en arrière plan. En 1750, sur la demande de la confrérie religieuse des « Clérigos pobres », l’architecte italien Niccoló Nasoni planifie la construction de deux clochers monumentaux derrière l’église des Clercs, à peine achevée. Il n’en construira finalement qu’un, entre 1754 et 1763, de style baroque italien (comme le reste de l’église), prenant les campaniles toscans pour inspiration. La tour, d’une hauteur de 76 mètres, était le plus haut édifice du Portugal au moment de sa construction, et c’est toujours le plus haut clocher du pays. Dominant Porto, elle offre de son sommet le plus beau panorama sur la ville, la cathédrale, le Douro et les chais. Elle a longtemps servi de phare pour les navires rentrant au port. En 1910, l’Institut Portugais du Patrimoine ARchitectural (IPPAR) l’a classée monument national.


La place de la liberté

avec la mairie de Porto

Église dos Carmelitas (gauche) et Église do Carmo (droite).

Derrière celles-ci, la place "Carmo"

Nous partons maintenant en direction de l'océan Atlantique en tramway en longeant le fleuve "Rio Douro". Tout au long du trajet, nous découvrons les facades des maisons et immeubles recouverts des petits azujelos.

Bord du Rio Douro, long de 897 et qui prend sa source dans la province de Soria dans le centre nord de l'Espagne.

Terminus du tramway au Passeio Alegre

L'océan n'est maintenant qu'a une petite centaine de mètres d'ici

Sur le chemin du retour, nous nous arrêterons au musée des tramways de la ville dont vous pouvez découvrir le carnet dans le menu ci-contre à gauche.
Retour en centre-ville, avec la découverte des murailles Fernandina qui servaient autrefois à protéger la ville.

Descendons les petites rues jusqu'au bord du fleuve pour découvrir de nouveaux aspects de la ville.

Il est possible néanmoins d'utiliser le funiculaire Dos Guindais, utile notamment dans le sens de la montée.

En traversant le fleuve grâce au "Ponte dom Luis I", nous atteignons la rive opposée ou nous avons un panorama de la ville de Porto.

Ci-dessous, les bâteaux traditionnels servant à transporter le célèbre vin jusqu'à Porto, d'où il partait ensuite pour la Grande Bretagne

Depuis les Jardins Do Morro, nous obtenons une vue plus globale

Retournons en centre ville avec cette fois la basse ville et la place da Ribeira.

D'ici, nous pouvons voir le spectaculaire "Ponte Luis I"construit entre 1881 et 1886 par l'ingénieur Théophile Seyrig, disciple de Gustave Eiffel, il ressemble beaucoup au pont Maria-Pia, situé plus en amont, mais possède un tablier inférieur supplémentaire pour la circulation routière. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco

Sur la droite, derrière ce pont qui est utilisé par les métros pour son niveau supérieur notamment, nous pouvons y apercevoir le monastère Da Serra Do Pilar.

Pour terminer cette petite journée, retour dans le centre ville avec la cathédrale de Porto qui est une église forteresse du xiie siècle sise dans le centre historique de la vieille ville de Porto. De style roman elle est remaniée aux xviie et xviiie siècles, mais n’en est pas moins un des monuments les plus anciens de la ville.

L'Eglise Saint Françis dans le quartier de la Ribeira