Les palais royaux de Sintra

Petite ville au nord ouest de Lisbonne, Sintra est classée depuis 1995 au titre de ses Paysages culturels. Au fur et à mesure des années, Sintra s'est dotée de palais et châteaux. Dès 711, les musulmans occupent la ville et construisent le Château des Maures et le palais national. Dès 1147 et la chute de la région au profit du Roi Alphonse 1er du Portugal, débute la construction de couvents et monastères dans la Serra. 

A compter du xve siècle, le palais devenant l'un des principaux lieux de villégiature de la cour, la ville s'enrichit de nombreuses villas érigées par l'aristocratie lisboète.

Au XIXème siècle, le prince Ferdinand de Saxe Cobourg-Gotha de Bavière achète les ruines de l'ancien monastère de Notre-Dame de la Péna édifié en 1503 et entreprend la construction du palais de Pena : celui-ci se caractérise par un mélange de styles (gothique, maure, Renaissance et manuélin); il aménage, en outre, un parc regroupant, à côté des essences locales, de nombreuses essences exotiques. Le cadre de la ville participe grandement à l'engouement de toute l'Europe pour cette ville.

Une petite demi-heure en train est nécessaire pour atteindre Sintra depuis Lisbonne avec un train régional et nous voilà en gare terminus, ornée elle aussi d'azujelos.

Flanons dans les rues pour découvrir les belles batisses issues de l'époque aristocrate qui sont nommées retiros ou de quintas, maisons à mi-chemin entre la ferme et le petit palais, où l'aristocratie lisboète venait chercher la fraîcheur en été.

Mairie de Sintra

Le Palais national de Sintra – également connu sous le nom de Palácio da Vila (Palais du Bourg) et aussi appelé Palais Royal – constitue l'un des principaux monuments de la ville de Sintra au Portugal ; ses deux cheminées coniques blanches hautes de 33 mètres lui donnent une silhouette tout à fait singulière et en font, de ce fait, le symbole de la ville. Très probablement élevé sur les fondations de la résidence des walis musulmans, il fut le palais des rois portugais dès l'époque de la Reconquête chrétienne. C'est cependant à Don João I (1356-1433) et à Manuel Ier (1469-1521) que l'on doit les grands travaux qui ont donné au palais l'aspect général qu'il présente aujourd'hui. Ébranlé par le grand tremblement de terre de 1755, il fut aussitôt reconstruit « à l'ancienne »

Le château de Sintra, également connu sous le nom de château des Maures, dans l'Estremadura, se situe dans la commune (vila) de Sintra, dans la paroisse (Freguesia) de São Pedro de Penaferrim, dans le conseil de Sintra, district de Lisbonne, au Portugal. Érigé sur un massif rocheux, isolé sur l'une des cimes des chaînes (la Serra) de Sintra, ses murailles révèlent une vue privilégiée sur tout l'environnement rural qui s'étend jusqu'à l'océan Atlantique.

Le Palais de Pena est situé sur l’une des cimes de la Serra de Sintra, au cœur d’un parc de 200 hectares de la ville de Sintra au Portugal. Il se caractérise par ses couleurs vives, jaune et rouge. L' entrée. On le doit au prince Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha — régent du royaume —, d’origine allemande et portugais d’adoption à la suite de son alliance avec la reine Maria II. En 1839, après avoir racheté les ruines d’un monastère hiéronymite du xve siècle, ce même souverain confie l’édification de son palais d’été au baron Ludwig von Eschwege. Celui-ci mélange allègrement les styles architecturaux — mauresque, baroque, gothique, Renaissance et manuélin — afin de livrer un bâtiment exubérant et haut en couleurs, mais qui conserve toutefois quelques parties de l’ancien monastère. La construction, commencée au milieu du xixe siècle, ne s’achève qu’en 1885, année de la mort du roi. Après la proclamation de la République, en 1910, l’édifice, devenu propriété de l’État, est conservé tel quel et ouvert au public. Triton On pénètre dans le palais par une porte mauresque menant à une cour intérieure ; dans celle-ci, on peut trouver un arc de triton, décoré de détails néo-manuélins. L’intérieur du palais se divise en différentes pièces, uniques en leur genre. La salle arabe, comme son nom l’indique, présente ainsi des fresques et autres ornements inspirés de l’Orient. La salle de bal mélange, quant à elle, des éléments de décoration orientaux à des vitraux prussiens. Le cloître et la chapelle affichent, pour leur part, le style manuélin. Les différents balcons offrent des vues panoramiques sur la côte Atlantique et le Tage.

Le palais de la Regaleira est un ensemble architectural situé dans le Centre Historique de Sintra (Portugal), ville classée au patrimoine mondial par l'UNESCO. Le palais et les jardins de sa Quinta (domaine) ont été créés par Antonio Augusto Carvalho Monteiro (1848-1920) avec l'aide de l'architecte Luigi Manini (1848-1936) ; ils s'étendent aujourd'hui sur 4 hectares. Les références à l'alchimie, à la franc-maçonnerie, et aux Templiers sont nombreuses aussi bien dans l'architecture du palais que dans la conception du parc qui l'entoure. Le palais lui-même a plusieurs nom ou surnoms : Palácio do Monteiro dos Milhões (Palais du Monteiro des Millions), Quinta da Regaleira (Domaine de la Regaleira), Palácio da Regaleira (Palais de la Regaleira).

Le jardin de Sintra, regorge de plantes et arbres magnifiques !

Avec de gigantesques pampas notamment !

A noter également, qu'à l'époque estivalle, un ancien tramway relie Sintra aux plages de l'océan Atlantique. En ce jour de Janvier, malheureusement, il ne circule pas !

Ci-dessous , la station de tramway pour la côte.