A l'embouchure du Tage, Lisbonne

Poursuite de notre voyage au Portugal avec aujourd'hui la découverte de Lisbonne. Départ aux aurores ce matin depuis Porto Campanha jusqu'à la gare de Lisboa Santa Apolónia en passant par la très moderne gare de Lisboa Oriente. Lisbonne est la capitale de l'union européeenne la plus occidentale et se trouve sur la rive droite du Tage, sur la côte atlantique. 11ème capitale européenne par sa population, elle reconnue pour son commerce avec son important port ouvert sur l'océan atlantique ainsi que pour ses divers monuments.

Avant dernier arrêt avant le terminus de mon train, Lisbonne Oriente est une gare moderne desservant notamment l'aéroport international de Lisbonne.

Et nous voici donc maintenant à notre terminus, la gare Santa Apolina

Nous allons prendre les petits tramways et funiculaires de la ville afin de découvrir cette capitale dont "l'Elevador Da Bica", qui relie les rues de São Paulo avec la "Rua do Loreto".

Après quelques tours et détours dans la ville, nous arrivons à la basilique d'Estrela. Datant du 18ème siècle, elle est l'attraction principale de ce quartier qui porte le même nom.

Les jardins d'estrela, en face de la basilique, comportent de diverses espèces de plantes.

Reprenons notre petit "carris" pour retourner en centre ville.

Nous passerons devant l'assemblée de la République qui est le parlement portuguais.

Nous arrivons maintenant sur la place du commerce "Praça do Comércio", situé sur les bords du Tage, et était l'endroit ou se trouvait auparavant le palais Ribeira avant qu'il ne soit détruit par le tremblement de terre de 1755.

C'est d'ici également que partent les carris touristiques (Les rouges). 

Pour pouvoir aisement se déplacer dans la ville aux 7 collines, outre les carris et les funiculaires, nous pouvons y trouver des ascenceurs comme "l'Elevador de Santa Justa" dans la vieille ville construit en 1900.

La 'Praça Rossio', célèbre pour être le lieu de rassemblement des diverses manifestations et de revoltes de la ville depuis le Moyen Age, est une des principales places de la ville de Lisbonne. La colonne au centre de la place fut construite en hommage à Pedro IV, Roi du Portugal. En arrière plan, le théatre national D.Maria II

La gare ferroviaire de Rossio desservant les quartiers nord dont Sintra.

A deux pas de là, La Praça da Figueira est une grande place carrée du centre de Lisbonne où on y trouve notamment l'ancienne pâtisserie Confeitaria Nacional. Sur ce même lieu se trouvait un hôpital, l'Hospital Real de Todos os Santos, détruit lors du tremblement de terre de 1755. Au centre, une statue à l'éfigie du roi John Ier.

Depuis la place, nous pouvons y admirer le chateau de "Sao Jorge". Connu à ses débuts simplement comme le château des Maures, il est situé en position dominante sur la colline la plus haute du centre historique, donnant aux visiteurs une des plus belles vues sur la ville et l'estuaire du Tage. Le château défend l'ancienne citadelle islamique, le Ksar (alcazar); il comporte douze portes en ses murs crénelés dont sept du côté de la paroisse de Santa Cruz do Castelo. De l'extérieur, un pan de muraille donne accès à une tour barbacane. Dix-huit tours viennent renforcer et soutenir les murs. Par la porte sud (Portão Sul), depuis la rue de Santa Cruz do Castelo, on accède à la place d'armes.

Vue sur le château et sur la place Rossio de nuit.

Le théatre national D.Maria II.

Entre la Praca do Marqués de Pombal et la praça de Rossio, la praça de restauradores avec le Monument dos Restauradores au centre de celle-ci.

Un autre funiculaire permettant d'accéder aux quartiers dominant la place Rossio, l'elevador da Gloria.

Ici aussi les azujelos ornent les maisons et bâtiments des villes.

La Praça Alfândega, sur les bords du fleuve, terminus de la ligne 18 du tramway de Lisbonne.

La Basilique Santa Apolina de Lisbonne près de la gare du même nom.

Le pont du 25 avril est un pont suspendu traversant le Tage et permettant de relier les 2 rives du fleuve.

L'autre pont permettant de relier les 2 rives est le pont de Vasco de Gama 

La Tour de Belém a été construite sur les bords du Tage dans la freguesia de Santa Maria de Belém entre 1515 et 1521 par le roi Manuel Ier de Portugal pour garder l'entrée du port de Lisbonne. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1983, conjointement avec le monastère des Hiéronymites. La tour de Belém évoque l'Afrique en plein Lisbonne. Sous ses terrasses, ses balcons et ses échauguettes mauresques, cette citadelle, édifiée au xvie siècle par Arruda pour abriter les capitaines du port, a vu passer les caravelles en partance pour les côtes de Guinée.