El Tren Del Fin del Mundo

               

Partons ensemble à bord du train du bout du monde, pour un voyage dans le temps qui nous transporte en Terre de Feu, et creusons ses secrets les plus profonds.               

Direction le sud de l’Argentine, la Patagonie Australe. A un peu plus de 10km d’Ushuaia, retrouvez le fabuleux Parc national Terre de Feu, créé en 1960 pour la protection et la préservation d’un écosystème subantarctique fascinant. Pour s’y rendre, rien de plus pittoresque que d’embarquer à bord del Tren Del Fin del Mundo ; ce dernier rejoint la ville d’Ushuaia au parc. Accédez à cet incroyable train par la Estación del fin Del Mundo à l’ouest d’Ushuaia.

Caractérisé comme le chemin de fer le plus austral de la planète, ce dernier se poursuit désormais sur sept kilomètres. Auparavant surnommé el Tren de los Presos, le train servait à l’origine à transporter les prisonniers dès 1884, tandis que les bâtiments les accueillant ne sont construits qu’en 1902. La distance initiale de la ligne ferroviaire était de 25 km et était également utilisée au transport de marchandises, et en particulier au transport de bois. En effet, le train traverse une forêt, qui s’est transformée, au fil des années, en véritable cimetière d’arbres. Pendant presqu’un demi siècle, la ville est approvisionnée entièrement en chauffage grâce à cette forêt  traversée par le train. Les prisonniers ont d’ailleurs été chargés de rallonger la voie ferrée face au déboisement intensif. Le chemin de fer parcourt alors des zones de plus en plus reculées pour atteindre la vallée du Río Pipo.

Pour des raisons humanitaires, le gouvernement décide de faire fermer la prison en 1947. Deux ans plus tard, un violent séisme frappe la région de Terre de Feu et détruit alors une majeure partie de la voie ferrée. Elle est alors fermée en 1952.

Trente ans plus tard, en 1994, la région décide de redonner une vie nouvelle au chemin de fer. A des fins touristiques, de nouvelles locomotives sont importées et entrent en service. L’une est en provenance d’Angleterre, Camilla 2-6-2T,  et une autre fabriquée sur le territoire argentin. D’ailleurs, l’Argentine est un pays qui, durant des siècles, a fait importer des locomotives françaises ! De nombreux accords entre le gouvernement argentin et français sont conclus pour des échanges métallurgiques, avec Schneider-Creusot notamment. Des importations utiles à la circulation des trains, dont celui du bout du monde, qui se trouve désormais au musée ferroviaire de Buenos Aires.

Le nouvel itinéraire touristique débute alors de la Gare du bout du monde, avant de passer devant le pont brulé où il reste les ruines de l’ancien pont au dessus de la rivière Pipo. Ensuite, vous faites un arrêt à la gare de la Macarena Cascade pour y admirer le panorama sur la vallée du Rio Pipo et la cascade la Marcarena dans la chaîne du Martial. Le train pénètre ensuite l’exceptionnelle forêt subantarctique, pour terminer son chemin dans le parc national Terre de Feu. Un guide vous accompagne pendant la visite pour vous détailler l’histoire du train des bagnards.

Un voyage, désormais touristique, qui s’engage également à ne pas impacter l’environnement si fragile et rare qu’est celui du Parc National de la Terre de Feu. Un projet approuvé par l’Administration Centrale des Parcs Nationaux.

N’hésitez plus une seconde pour vous rendre dans cette réserve des plus sauvages du pays, et qui possède la particularité de posséder une richesse absolument époustouflante ; entre paysages de montagnes, de forêts, de lacs, rivières, ou encore de mer, la Terre de Feu vous laissera bouche bée. Cette petite merveille de la nature vous réserve bien des surprises, alors c’est parti, embarquez à bord de ce miraculeux train chargé d’Histoire !

Plus d’infos sur Ushuaia.

 

Eloïse d’Argentina Excepción